Guerre en Ukraine : les principaux évènements du dimanche 20 mars

0
Spread the love
Une école servant de refuge bombardée

L’armée russe a bombardé une école d’art servant de refuge à plusieurs centaines de personnes à Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine. « Hier (samedi), les occupants russes ont largué des bombes sur l’école d’art G12 située sur la rive gauche de Marioupol, où 400 habitants de Marioupol – des femmes, des enfants et des personnes âgées – s’étaient réfugiés », a déclaré la municipalité de cette cité portuaire assiégée par les forces de Moscou. « Nous savons que le bâtiment a été détruit et que des gens pacifiques sont toujours sous les décombres. Le bilan concernant le nombre de victimes est en train d’être clarifié », a-t-elle ajouté dans un communiqué publié sur Telegram. Ces déclarations ne pouvaient pas être vérifiées de manière indépendante dans l’immédiat.

La Russie utilise à nouveau des missiles hypersoniques

La Russie a affirmé dimanche, pour le deuxième jour consécutif, avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine, cette fois pour détruire une réserve de carburant de l’armée ukrainienne dans le sud du pays.
« Une importante réserve de carburant a été détruite par des missiles de croisière « Kalibr » tirés depuis la mer Caspienne, ainsi que par des missiles balistiques hypersoniques tirés par le système aéronautique « Kinjal » depuis l’espace aérien de la Crimée », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué, sans préciser la date de cette frappe.
« Bien manger. Bien vivre », c’est le slogan de Nestlé. Votre compagnie qui refuse de quitter la Russie. Même maintenant, quand la Russie menace d’autres pays européens. Pas seulement nous », a regretté Volodymyr Zelensky. « Les affaires marchent en Russie même quand nos enfants meurent et nos villes sont démolies » et quand les habitants de Marioupol, ville ukrainienne assiégée, sont « sans nourriture, sans eau, sans électricité et sous les bombardements ».
« Ca fait mal », a poursuivi Volodymyr Zelensky, à propos des banques. « L’argent des gens qui ont lancé cette guerre est dans vos banques. Aidez nous à lutter contre ça. Pour que ces fonds soient gelés », a-t-il plaidé. « Il est nécessaire de geler complètement les actifs de ces gens et leurs comptes bancaires. C’est un grand combat, mais vous pouvez le faire », a lancé M. Zelensky.

Le directeur général d’Azovstal, Enver Tskitishvili, a indiqué dans un message vidéo publié sur Telegram que son entreprise avait pris des mesures de précaution dans l’usine dès le début de l’invasion russe le 24 février, pour prévenir tout dommage à l’environnement. « Les batteries de fours à coke ne représentent plus de danger pour la vie des habitants. Nous avons également arrêté correctement les hauts fourneaux », a-t-il assuré. « Nous retournerons dans la ville, reconstruirons et ressusciterons l’entreprise ».
L’usine Azovstal de Marioupol appartient au groupe Metinvest, contrôlé par l’homme le plus riche d’Ukraine, Rinat Akhmetov.
L’Australie interdit ses exportations d’aluminium vers la Russie
L’Australie a annoncé dimanche, dans un communiqué du gouvernement, un embargo sur ses exportations vers la Russie de minerai d’aluminium, un matériau stratégique pour l’industrie de l’armement. La Russie est dépendante à hauteur de 20% de l’Australie pour ses besoins en aluminium, selon Canberra.

A Marioupol, inquiétude pour des orphelins

Un groupe de 19 enfants, pour la plupart orphelins, sont « en grand danger », bloqués dans un sanatorium de Marioupol, ville ukrainienne assiégée par les forces russes, ont affirmé samedi leurs proches et des témoins. Les enfants et adolescents, âgés de 4 à 17 ans, ont été envoyés dans cette clinique pour mineurs spécialisée dans le traitement des maladies pulmonaires, avant le déclenchement de l’offensive russe le 24 février.
A Marioupol, ville stratégique dans le sud-est de l’Ukraine – bombardée depuis plusieurs semaines et souffrant d’une pénurie d’eau, de gaz et d’électricité – des familles ont raconté les cadavres gisant plusieurs jours dans les rues, la faim, la soif et le froid mordant des nuits passées dans des caves avec des températures inférieures à zéro. Selon un conseiller du ministère ukrainien de l’Intérieur, la situation y est « catastrophique ».

L’usine métallurgique Azovstal « détruite »

« L’une des plus importantes usines métallurgiques d’Europe », Azovstal, a été « détruite » à Marioupol, occasionnant d’« énormes pertes économiques » pour l’Ukraine, a affirmé une députée ukrainienne, Lesia Vasylenko, qui a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant d’épaisses colonnes de fumée s’élevant d’un complexe industriel.
Un autre député, Serhiy Taruta, a écrit sur sa page Facebook que les forces russes, qui assiègent Marioupol, « ont pratiquement détruit l’usine ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *