HOSPITALITE Home » Evgueni Prigojine : 8 choses à savoir sur le chef de Wagner qui fait trembler Vladimir Poutine ce samedi le 24 juin 2023!

Evgueni Prigojine : 8 choses à savoir sur le chef de Wagner qui fait trembler Vladimir Poutine ce samedi le 24 juin 2023!

Spread the love

C’est un rebondissement dans le conflit armé que mène la Russie en Ukraine.

Le chef de la milice armée privée Wagner Evgueni Prigojine – qui était proche de Vladimir Poutine – a lancé une rébellion armée et pris le contrôle du QG de l’armée russe à Rostov.

Qui est cet homme qui veut protéger le peuple russe et se dit “prêt à mourir” ?

Crâne dégarni, oreilles décollées, mine renfermée, attitude provocatrice et déclarations souvent grossières. Evguéni Prigojine est l’homme qui commande les 25 000 hommes de la milice paramilitaire privée Wagner, alliée de la Russie dans sa guerre contre l’Ukraine. La donne a considérablement changé, ce samedi 24 juin, puisque Evgueni Prigojine s’est rebellé. Il a pris le contrôle du quartier général de l’armée russe à Rostov et semble vouloir se rapprocher de Moscou. Dans une adresse à la Nation, ce samedi matin, Vladimir Poutine a qualifié de “traîtres” les membres de Wagner, dénoncé les “ambitions démesurées” de son leader et laisse planer le risque de “guerre civile”.

Qui est ce sulfureux homme de 62 ans ? Quel est son parcours ? Quelles sont ses ambitions ?

EX- SKIEUR DE FOND

Sa stature ne le laisse pas forcément paraître mais Evgueni Prigojine est un ancien sportif. Son père meurt lorsqu’il est encore enfant, sa mère travaille dans un hôpital. Il est scolarisé dans une académie sportive. Il pratique le ski de fond plusieurs heures par jour. Ses performances ne seront toutefois pas suffisantes pour lui permettre de se lancer dans une carrière professionnelle.

9 ANS EN PRISON

À la fin de sa scolarité, Evgueni Prigojine tombe dans le petit banditisme. Avec sa bande, ils commettent de nombreux vols. Courrier International raconte une scène un soir de mars 1980. Le groupe suit une femme seule à la sortie d’un bar. Prigojine surgit derrière et lui serre le cou jusqu’à ce qu’elle perde connaissance pour lui voler ses boucles d’oreilles en or. Evgueni Prigojine est condamné à 13 ans de prison pour cambriolages, violences et proxénétisme. Il passe neuf ans derrière les barreaux dans les années 80.

ANCIEN VENDEUR DE HOT-DOG

En 1990, l’URSS est en train de s’effondrer. Evgueni Prigojine monte à Saint-Pétersbourg une affaire de vente de hot-dogs. Il connaît rapidement le succès. Il monte en gamme et ouvre par la suite le restaurant de luxe “New island” qui devient à la mode à Saint-Pétersbourg. La Venise du Nord est aussi la ville d’où est originaire Vladimir Poutine.

LE CUISINIER DE POUTINE

Quand Vladimir Poutine accède à la présidence russe, Evgueni Prigojine le suit. Non pas au pouvoir mais dans les cuisines du Kremlin. D’où son surnom du “cuisinier de Poutine”. Des images d’archives le montrent en 2002 lors d’une visite de George W Bush à Moscou servir du vin à table au président américain. Evgueni Prigojine n’est jamais passé par le Parti communiste, ni par les services de renseignement. Il doit son ascension directement à Vladimir Poutine qu’il surnommait “papa”, raconte le Huff Post.

DE JUTEUX CONTRATS PUBLICS

Sa proximité avec Vladimir Poutine permet à Evgueni Prigojine de décrocher de multiples contrats publics dans la restauration pour les écoles russes (approvisionnement et gestion) puis la restauration de l’armée. À tel point qu’il devient milliardaire. Plus de 5000 contrats en huit ans qui lui ont rapporté 2,3 milliards d’euros selon le média russe Current Time. Il a possédé jusqu’à 200 sociétés dans de multiples secteurs d’activité avait révélé l’émission “Complément d’enquête” sur France 2 : restauration, bâtiment, extraction minière, médias.

Evguéni Prigojine montre à Vladimir Poutine son usine de repas scolaires, le 20 septembre 2010. 

L’empire Wagner

Un soldat tient un drapeau russe sur le toit d’un maison à Bamako au Mali, le 3 novembre 2021. 

Milliardaire, Evgueni Prigojine décide de fonder Wagner en 2014. Une armée privée composée de vétérans de l’armée et des services spéciaux russes. Sa mission : assurer la défense des intérêts extérieurs de la Russie en fournissant des mercenaires et en recevant du matériel directement du ministère russe de la Défense. Avec les années, Wagner va se retrouver sur le front des principaux conflits de la planète : au Mali, en Libye, en Centrafrique, en Syrie et en Ukraine. En Afrique, Wagner se diversifie dans la prospection minière. Ce n’est qu’en 2022 qu’Evgueni Prigojine a reconnu avoir créé le groupe Wagner. Le groupe a été sanctionné par l’Union européenne en 2021. Les Etats-Unis considèrent Wagner comme une organisation criminelle internationale.

PATRON D’UNE USINE à TROLLS

https://twitter.com/suzseddon/status/1623140727210254345?s=20

Evgueni Prigojine a reconnu avoir fondé une “usine à trolls”. Cette entreprise, connue sous le nom d’”Internet Research Agency”, a été créée pour mener une large campagne de désinformation. Ses armes n’étaient pas des missiles mais des fake news. Ses employés ont été accusés de mener des campagnes de propagande en ligne au service du Kremlin pour “protéger l’espace informationnel russe de la propagande grossière et agressive des thèses antirusses de l’Occident”, avait expliqué Evgueni Prigojine sur Telegram comme l’avait repéré Libération.

ADEPTE DE LA PROVOCATION

La provocation, les coups de gueule, les déclarations incendiaires sont une des marques de fabrique de Evgueni Prigojine. Sa cible préférée : les commandants russes. Après la prise de Bakhmout par sa milice, il a multiplié les vidéos d’insulte dans lesquelles il se plaignait d’un manque de munitions de la part de l’armée russe. En février dernier, dans une vidéo le montrant à bord d’un avion de guerre, il avait proposé à Volodymyr Zelensky de décider du sort de Bakhmout au cours d’un duel aérien.

Ignore ce message si tu es déjà membre !


pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives

This will close in 20 seconds

Discover more from EN LIGNE

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading