HOSPITALITE Home » La Russie menace de frapper les installations militaires britanniques en Ukraine « et au-delà »

La Russie menace de frapper les installations militaires britanniques en Ukraine « et au-delà »

Spread the love

Le président russe, Vladimir Poutine. (photo d'illustration)
Le président russe, Vladimir Poutine.

La Russie met en garde le Royaume-Uni. Le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé ce lundi que ses forces pourraient frapper « toute installation ou équipement militaire britannique sur le territoire ukrainien et au-delà », si Kiev utilisait des « armes britanniques » contre des cibles en Russie.

La diplomatie russe a déclaré dans un communiqué avoir « prévenu » l’ambassadeur britannique Nigel Casey, convoqué lundi par Moscou après des déclarations du ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron « sur le droit de l’Ukraine à frapper le territoire de la Russie à l’aide d’armes britanniques ».

David Cameron s’est rendu à Kiev la semaine dernière

Le chef de la diplomatie britannique s’est rendu à Kiev jeudi dernier. Il y a notamment rencontré le président Ukrainien Volodymyr Zelensky, le Premier ministre Denys Chmygal et son homologue Dmytro Kuleba, selon le ministère britannique des Affaires étrangères.

David Cameron a annoncé à Kiev l’intention du Royaume-Uni de réunir ses partenaires internationaux le mois prochain pour collecter davantage de contributions au Fonds international pour l’Ukraine (IFU, administré par le Royaume-Uni), afin de répondre aux besoins de Kiev en matière d’armement face à l’invasion russe.

Depuis sa création en 2022, le fonds, qui regroupe Royaume-Uni, Norvège, Pays-Bas, Danemark, Suède et Lituanie, avec des contributions de l’Islande, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, a rassemblé jusqu’à présent 900 millions de livres sterling de promesses de dons.

« L’Ukraine se défend farouchement contre l’invasion illégale de la Russie, faisant d’une guerre que Poutine pensait durer quelques jours prendre des années », a déclaré David Cameron dans un communiqué. « Mais cette guerre est le défi de notre génération, et l’Ukraine ne peut pas le relever seule », a-t-il ajouté, soulignant la nécessité de faire en sorte que le pays ait ce dont il a « besoin pour gagner ».

« A travers notre financement militaire pluri-annuel, la fourniture d’armes et un soutien vital pour protéger et réparer les infrastructures énergétiques de l’Ukraine, le Royaume-Uni se tient aux côtés de l’Ukraine » et le fera « aussi longtemps qu’il le faudra », a-t-il ajouté.

584 millions d’euros d’aide supplémentaire

Le ministre britannique des Affaires étrangères a en outre annoncé le début des négociations avec l’Ukraine pour un vaste partenariat de cent ans sur la coopération dans le commerce, la sécurité, mais aussi des sujets comme la science, la culture ou l’éducation, évoqué par le Premier ministre britannique Rishi Sunak lors d’une visite surprise à Kiev en janvier.

La visite de David Cameron intervient un peu plus d’une semaine après que le Premier ministre britannique Rishi Sunak a annoncé une aide supplémentaire de 500 millions de livres sterling (584 millions d’euros) pour atteindre trois milliards de livres par an (3,5 milliards d’euros), ainsi que la fourniture de nouvelles munitions.

Celles-ci comprennent des bombes à guidage de précision, des missiles de défense aérienne et des équipements pour cent équipes mobiles de défense aérienne pour permettre à l’Ukraine d’abattre drones et missiles russes, selon la diplomatie britannique.

Ignore ce message si tu es déjà membre !


pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives

This will close in 20 seconds

Discover more from RADIO & TV EN LIGNE

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading